Société Saint François de Sales
"La charité naît de l’humilité"
St François de Sales

Filles de Saint François de Sales > Association Saint François de Sales > Brèves

Une nouvelle amie dans le groupe de Cologne


Dorothea nous livre son témoignage à l’occasion de sa consécration dans la famille salésienne.

Quelques mots sur ma biographie religieuse

J’ai été élevée par ma mère et mes grands-parents maternels qui étaient protestants. Ma famille maternelle n’était pas religieuse. Mon père et sa femme étaient catholiques et très religieux. En 1975 je quittai l’Église avec laquelle je ne renouerai qu’en 2004 après trente ans sans foi, en dehors de l’Église. J’étais très ignorante par rapport à la foi, j’avais beaucoup de questions et beaucoup de choses à découvrir. J’étais attirée par l’Église catholique, mais en même temps j’étais sceptique et réticente. C’est pourquoi j’ai eu besoin d’une très longue période de préparation de six ans.

Un bon esprit dans la famille salésienne

Au début de ma redécouverte de la foi j’ai trouvé, par hasard, l’Association saint François de Sales sur Internet. Je fus invitée à participer à une rencontre en octobre 2004. Depuis lors j’ai participé régulièrement aux rencontres. Pendant cette première rencontre j’ai pu faire l’expérience du bon esprit du groupe. Une femme qui y avait participé pendant cinq ans déclarait qu’elle ne voulait pas être consacrée. La réaction des participantes m’a beaucoup impressionnée : elles acceptaient sa décision amicalement, même si elles la regrettaient. On ne l’a pas pressée, il n’y a pas eu de désaccord. Je sentais qu’elle était vraiment libre de choisir son chemin sans perdre l’affection des autres. Ceci m’a beaucoup impressionnée, tout comme l’atmosphère des rencontres : gentille et cordiale sans exagération. Chaque membre du groupe est respecté : on laisse l’autre finir de parler, on respecte l’opinion de l’autre, on s’écoute avec grand intérêt, on parle avec ouverture d’esprit de ses expériences ; on est très poli, plein d’égards, fidèle.

Les probatrices, les probations et l’accompagnement d’un prêtre : un grand support pour le chemin religieux

Je trouve le système d’accompagnement par un membre de la famille spirituelle excellent. Les conversations intimes avec ma probatrice, Brunhilde Stöger, m’ont beaucoup aidée. Ces conversations entre nous deux étaient très importantes pour moi : j’étais intimidée de parler devant le groupe. Bien qu’habituée à parler en public, je ne l’étais pas pour parler d’un sujet aussi intime que la foi.

Je pense que cette manière d’accompagner et de présenter la spiritualité salésienne à des femmes qui s’y intéressent est très judicieuse. On peut aborder des questions personnelles et intimes alors qu’on ne le ferait pas en groupe. Parler de toutes ces questions avec ma probatrice était très précieux, particulièrement parce qu’elle avait vivifié sa foi pendant toute sa vie. Pour moi ses expériences personnelles étaient un grande aide.

Les retraites et les récollections m’ont inspirée et aidée à m’ancrer dans le groupe. Les probations, l’étude des chapitres de l’Introduction à la Vie dévote et des extraits des encycliques m’ont fait avancer.

J’aime beaucoup que les membres du groupe soient des femmes. L’intensité et l’intimité des discussions n’auraient pas été pareilles dans un groupe mixte.

François de Sales : un Saint attractif

Jusqu’ici je n’ai rien écrit de « notre » saint. Avant de trouver la famille spirituelle salésienne j’avais eu une relation positive avec François de Sales : j’avais hérité de la « Philothea » ( Introduction à la Vie dévote ) de mon père et je savais qu’il l’avait beaucoup appréciée. Après sa mort je l’avais lu mais mon peu de connaissances religieuses ne m’avait pas permis alors de bien l’apprécier.

J’aime beaucoup François de Sales ! J’aime son caractère humain, sa liberté et sa fidélité. Ses textes sont d’actualité, bien qu’écrits depuis quatre siècles. J’admire la créativité de François de Sales : par exemple l’impression des tracts et la réforme de la formation des prêtres. Ses mots encourageants sont importants pour moi comme : on peut recommencer chaque jour ; lorsque nous sommes tombés il nous faut nous relever, ne pas perde courage etc... Aussi son exhortation de : ne pas exagérer en rien, sauf en l’amour de Dieu, me plait beaucoup. En résumé : c’est un saint par qui j’aime bien être guidée.

Ma décision de rejoindre la famille spirituelle salésienne

Je crois que vous avez déjà compris combien j’apprécie notre famille. J’ai décidé de la rejoindre parce que comme chrétienne je me sens très isolée parmi mes amis et dans ma vie professionnelle ; parce que j’ai besoin d’un échange continuel sur des questions de foi et des expériences spirituelles, surtout à cause de mon ignorance religieuse ; parce que s’attacher pour toute la vie à la famille salésienne est une chose très précieuse, mais aussi parce que j’ai beaucoup reçu de la famille salésienne et lui ai peu donné : maintenant je veux redonner ce que j’ai reçu.

Et enfin parce que je veux apporter ma contribution pour que la famille salésienne continue à exister demain, pour que ce chemin d’approfondissement de la foi soit offert à d’autres femmes.

Portfolio

Cliquez sur les images pour les agrandir.


Association Saint François de Sales | Salésiennes Missionnaires de Marie Immaculée | Fils de Saint François de Sales | Prêtres de Saint François de Sales
Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous contacter | Webmestre | Espace privé | SPIP - ©Société Saint François de Sales - 119 Productions